Le métier de naturopathe : la reconversion professionnelle comme porte d’entrée

Pour donner du sens à leur vie et être dans une relation d’aide, de plus en plus de personnes se tournent vers la naturopathie pas seulement en tant que clients mais pour devenir naturopathes. Mais comment faire cette reconversion professionnelle ?

Pourquoi la naturopathie connait-elle un engouement sans précédent ?

Nous vivons dans un monde où il faut être compétitif et performant partout et tout le temps. Ceci génère un stress énorme qui pousse de plus en plus de personnes à se tourner vers les médecines alternatives car elles utilisent des méthodes naturelles pour retrouver zen attitude et mieux-être. Parmi ces médecines naturelles qui permettent de préserver santé et bien-être, il y a la naturopathie. Cette approche douce de l’humain a connu ces derniers temps un tel engouement que certains décident même de suivre une formation de naturopathe et ce, dans le cadre d’une reconversion professionnelle pour la majorité d’entre eux. Cet engouement est dû au fait que la naturopathie se sert de moyens naturels et des remèdes accessibles à tous pour aider le corps humain à augmenter les défenses de son système immunitaire et de prévenir différentes pathologies comme celles liées au système digestif.

Le praticien naturopathe conseille alors des élixirs détox qui éliminent les toxines, de nouvelles habitudes alimentaires et une hygiène de vie saine pour préserver sa vitalité. Pour la remise en forme, le naturopathe utilise aussi des techniques manuelles comme le massage bien-être, le shiatsu traditionnel ou le shiatsu thérapeutique, la reflexologie plantaire pour aider à la relaxation et une bonne gestion du stress. Grâce à des conseils en diététique (la nutrition équilibrée qui intègre compléments alimentaires et plantes médicinales), une bonne hygiène de vie (exercices physiques, sommeil suffisant) et exercices respiratoires entre autres, la naturopathie aide à retrouver énergie et force vitales et à préserver son capital-santé.

Formation naturopathe Toulouse : une reconversion professionnelle avec plusieurs débouchés

Vouloir changer de métier n’est plus une chose effrayante à condition de bien s’informer avant de passer à l’acte. Ce choix peut être motivé par des raisons diverses comme l’envie de prendre soin des autres et être en contact permanent avec l’humain. Parmi les métiers qui séduisent de plus en plus de monde, on trouve la naturopathie. Seulement pour se reconvertir et exercer le métier de naturopathe, il faut d’abord connaitre exactement la branche qui plait le plus puis suivre une formation de naturopathe.

Certes, il existe de nombreuses écoles de naturopathie. Mais pour réussir sa reconversion professionnelle, il est bon de se tourner vers un organisme de formation ou un centre de formation qui ne propose pas uniquement des formations en présentiel, une école qui propose une formation à distance que l’on peut suivre les soirs et week-ends. En optant pour une formation par correspondance, il est possible de garder son activité professionnelle tout en recevant ses cours par correspondance. Formateurs et profs font un suivi hebdomadaire aussi bien pour une formation professionnelle en présentiel que par correspondance. Tous les profils peuvent faire une formation pour devenir praticien naturopathe. En effet, cette médecine non conventionnelle ne nécessite pas un diplôme précis.

Comme il y a différents types de modules et différentes durées de formations, il est bon de bien choisir le cursus et le programme de formation qui conviennent le plus à son projet de reconversion. Massages bien être, diététique et nutrition (compléments alimentaires et micronutrition), accompagnement des personnes âgées, réflexologie plantaire, phytothérapie, homéopathie, fleurs de bach et plantes médicinales, aromathérapie, iridologie, anatomie et bilan de santé, sophrologie, physiologie, etc.

Il est à noter qu’en France, la formation en naturopathie ne se solde pas par un diplôme d’etat bien qu’elle soit reconnue par l’OMS. Mais une attestation certifiée est délivrée par l’école à la fin de la formation. L’idéal est d’opter pour une école agréée par la Fédération française des Écoles de Naturopathie pour avoir une formation sérieuse. En plus des cours, il faut faire des stages. En effet, les stagiaires doivent pratiquer en milieu professionnel avant de pouvoir devenir des praticiens de santé et exercer en libéral ou dans un centre de naturopathie.

Se lancer dans cette activité non conventionnelle est parfait pour tous ceux qui sont férus des médecines douces telles que le reiki, l’acupuncture, le shiatsu équin, l’hypnose ericksonienne, la sophrologie, etc. En général, ces personnes préfèrent utiliser des produits naturels et des techniques naturelles pour retrouver mieux-être et sérénité, rééquilibrer naturellement l’énergie vitale et assurer la santé du corps et de l’esprit.

Author: Povoski

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.