Comment vaincre votre peur de la conduite ?

Si pour certaines personnes, conduire une voiture est une vraie partie de plaisir, pour d’autres, il s’agit d’une source d’angoisse. Ce phénomène est appelé amaxophobie. Bien que la peur de conduire puisse se manifester rarement chez certains conducteurs confirmés, elle est plus commune chez les apprentis. Heureusement qu’il existe quelques techniques efficaces que vous pouvez adopter pour vous éviter le stress au volant.

Une bonne anticipation

En plus de la connaissance du code de la route, vous devez anticiper les évènements sur la route pour vous éviter du stress. En anticipant, vous allez accroître aussi bien votre sécurité que celle des autres usagers.

Grâce à l’anticipation, vous avez plus de temps pour réagir face à d’éventuels obstacles pouvant se présenter. Cela est important puisque les accidents peuvent se produire en quelques secondes. L’anticipation est votre meilleure arme pour faire face à la crainte de faire des accidents en conduisant.

Pour cela, il suffit que vous accordiez un regard vigilant et mouvant sur les routes. Vous devez visualiser de loin le trajet que vous allez emprunter tout en considérant les éléments de signalisation. N’oubliez pas de garder de bonnes distances de sécurité avec les autres automobilistes ou les autres utilisateurs de la route.

Replonger dans le code

L’amaxophobie est une peur de conduire. La meilleure façon de combattre vos crises d’angoisse et l’anxiété que vous ressentez lorsque vous conduisez est de revoir le code de la route. Ce dernier a toute son importance pour vous aider à vaincre votre peur de conduire.

Avant de passer le permis de conduire, il est obligatoire que vous ayez réussi à l’examen du Code. Votre réussite implique que vous avez la maîtrise des règles de sécurité de la route. Et même si vous êtes certain que vous les maitrisez, une petite révision des leçons peut accroître votre confiance en vous au volant. Replonger dans le code de la route peut vous aider à vous souvenir de quelques panneaux de signalisation ou des règles de dépassement.

S’informer sur les examens de conduite

Il est normal que vous soyez pris de panique avant de passer votre examen de conduite. Pour que le stress et la peur ne vous accablent pas, il faut que vous sachiez ce que l’examinateur attend de vous. En plus de maîtriser les techniques, vous devez maîtriser les erreurs à ne pas commettre.

Outre les conseils de votre moniteur, n’hésitez pas à visionner le contenu des examens par vous-même. N’oubliez pas de jeter un œil à vos cours de code de la route. Il existe effectivement des questions relatives à vos leçons théoriques durant l’épreuve pratique. Cela ne doit pas vous alarmer parce que les questions posées sont généralement simples.

Entretenir une bonne relation avec les moniteurs

Gardez à l’esprit que du moment que vous ne disposez pas d’un permis de conduire en poche, vous êtes encore un apprenti. Pour prévenir la peur au volant, que soit durant l’apprentissage ou lors de l’épreuve, vous devez être attentif aux recommandations de vos moniteurs. Appliquez les consignes qu’ils vous cèdent durant les cours de conduite. Évitez de penser que les remarques formulées par vos formateurs sont des reproches ou une défaite pour vous. En appliquant ces conseils prodigués par vos moniteurs, vous serez moins anxieux au volant. Vous devez vous en servir comme étant des moyens pour vous aider à progresser.

Pour vous éviter des angoisses, demandez à vos moniteurs les points que vous devez améliorer et ceux que vous maîtrisez déjà.

Opter pour un cours de conduite personnalisé

Il est vrai que la conduite personnalisée n’est pas proprement une thérapie contre l’amaxophobie. Cependant, elle peut vous aider à maîtriser votre peur et votre stress durant la conduite. Que vous soyez déjà détenteur d’un permis de conduire ou non, cette solution peut vous aider à faire face à vos angoisses.

Le concept consiste à vous faire assister par un conducteur, de préférence un moniteur confirmé. Celui-ci va vous apprendre à maîtriser efficacement les règles de conduite afin que vous soyez plus à l’aise sur les routes et autoroutes. Selon vos besoins, vous pouvez améliorer certaines manœuvres qui engendrent des angoisses ou apprendre à mieux assimiler les panneaux de signalisation. Il est possible également que vous sollicitiez cette forme de conduite pour faire face à un trajet sur lequel vous avez été victime d’un accident de la route.

Savoir contrôler le stress

Un autre moyen pour combattre efficacement l’amaxophobie est de contrôler vos pensées négatives. Pour cela, vous devez éviter que ces dernières prennent le dessus sur vous, à chaque fois que vous vous mettez derrière un volant. Lorsque le stress tend à vous submerger, pensez aux parcours que vous avez franchis. Il peut s’agir de vos heures de formation en conduite ou celles que vous avez passées sur les routes et autoroutes après l’obtention de votre permis de conduire. Les pensées positives vont vite déloger le découragement.

Pour dompter votre peur de conduire, vous devez maîtriser vos émotions. Pour cela, il suffit de contrôler votre respiration afin de détendre à la fois votre mental et vos muscles. Les techniques de respiration peuvent vous aider à retrouver le calme et la concentration qui vous sont utiles pour conduire sereinement.

Conduire n’est jamais sans risques. Il est normal que cela crée de la peur chez certaines personnes. Pour prévenir une amaxophobie et pour en guérir, ces quelques méthodes peuvent vous être d’une grande aide.

Author: Zozo

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.