Comment faire l’installation d’une plomberie en cinq étapes ?

De l’étude du sol, en passant par les fondements, la plomberie et autre travail connexe constituent une tâche longue et assez complexe. La plomberie implique divers acteurs intervenant sur le chantier lors de la construction d’un bâtiment. S’intéressant à la plomberie « second œuvre », son installation requiert des aptitudes précises. Si vous désirez en savoir plus sur comment se fait son installation, retrouvez dans cet article cinq principales étapes.

Installer le compteur d’eau

Toute installation d’une plomberie débute par cette étape. Le compteur d’eau est l’élément essentiel du système, permettant de mesurer et d’évaluer la consommation d’eau. Pour l’installer, vous devez nécessairement vous rapprocher de la compagnie d’eau de votre région. En effet, c’est à elle de vous fournir non seulement le compteur d’eau (qui lui appartient), mais aussi d’envoyer des agents qualifiés pour le poser. 

Installer la robinetterie

La robinetterie est l’une des parties essentielles de la plomberie. Elle désigne l’ensemble des installations en robinets ainsi que les organes participant à la distribution d’eau. Il s’agit :

  • Du robinet : il comprend deux commandes, l’une lui permettant de régler la température et l’autre de régler le débit de l’eau. Les robinets ne sont plus aujourd’hui réduits à leur fonction « faire couler l’eau ». Par conséquent, vous avez un large choix de modèles. Outre les différents modèles, vous avez la possibilité de disposer de différents types de robinets. On distingue entre autres : le mélangeur, le mitigeur.
  • Des vannes : les vannes quant à elles sont des sortes de robinets. Leur particularité est qu’elles sont adaptées à des sections beaucoup plus grandes. Elles ont pour rôle d’isoler une partie des canalisations et ceci sans couper l’alimentation générale. De plus, elles servent de protection aux canalisations en cas de fuite de gel. 
  • Des clapets : ils permettent de contrôler le sens d’écoulement de l’eau.
  • De la soupape de sécurité : aussi appelée soupape de sûreté, c’est un dispositif de sécurité veillant à éviter de dépasser la pression maximale.

Pose du contrôleur de circulation

C’est un dispositif dont le rôle est de contrôler la circulation de l’eau dans toutes les canalisations, comme son nom l’indique. 

Installer la tuyauterie

Sur les marchés, vous avez une diversité de tuyaux se distinguant les uns par rapport aux autres par leurs matériaux de production. Les plus courants en plomberie sont notamment : le tuyau en fonte d’acier, le tuyau en PVC, le tuyau en cuivre chromé et pour couronner, celui en cuivre et en plastique rigide.

Installer les équipements sanitaires

Cette dernière étape nécessite l’intervention d’un professionnel en branchement. En effet, les équipements sanitaires ne sont pas que les dispositifs dans les salles de bains (le lavabo, le WC sanitaire, la baignoire), il s’agit aussi de ceux qu’on retrouve dans la cuisine (l’évier, le lave-vaisselle) mais aussi dans la buanderie (la machine à laver). L’installation de tous ces équipements requiert donc des branchements, car ils doivent être reliés à l’évacuation des eaux usées, suite au branchement au réseau d’alimentation. 

En somme, l’installation d’une plomberie n’est pas une mince affaire. Elle doit, pour cette raison être confiée à un professionnel, pour un résultat satisfaisant.

Author: Povoski

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.