Équipements moto obligatoires et réglementation deux-roues

À cause de l’augmentation du nombre de morts sur les routes, un durcissement de la réglementation routière s’est opéré, particulièrement pour les deux-roues. En effet, le CISR avait annoncé la mise en œuvre de 18 nouvelles mesures destinées à renforcer la sécurité routière.
Malgré que la mortalité routière a connu une baisse en 2018, le nombre de motocyclistes morts sur la route reste très élevé. Pour cette raison, vous devez connaître la réglementation moto applicable.

Équipement de Protection Individuelle obligatoire pour le motard

Depuis le 1er janvier 2018, tous les conducteurs de deux — ou trois-roues motorisés doivent nécessairement porter un Équipement de Protection Individuelle (EPI) conforme aux normes européennes (normes CE). Ainsi est le cas de l’entrée en vigueur de la réglementation gants moto. Donc, le port d’une paire de gants moto est obligatoire pour le motard et son passager.

D’ailleurs, l’équipement moto obligatoire comporte :

  • Le casque moto homologué : avec bandes autocollantes et réfléchissantes et doit respecter la norme NF ou E22
  • Les gants moto de protection : des gants chauffants, des gants d’hiver, des gants d’été…
  • Le gilet fluo de haute visibilité : obligatoire en cas d’accident ou de panne

Par ailleurs, les motards doivent prouver que leurs équipements de protection respectent les normes CE. Pour ce, vous pouvez garder les étiquettes de vos équipements obligatoires pour pouvoir les montrer facilement en cas de contrôle. De même, vous pouvez conserver les notices descriptives et les fiches de produits sur internet. Vous pouvez aussi demander à faire établir un inventaire EPI auprès d’un commissariat, sur présentation de votre équipement motard.

En bref, il est conseillé de garder vos justificatifs dans la poche de votre blouson moto ou dans vos sacoches pour les avoir à disposition.

D’un autre côté, vous pouvez choisir votre casque de moto Harley Davidson parmi les meilleures marques des équipements et accessoires moto. En plus, vous pouvez opter pour un casque modulable, un casque intégral ou un casque jet. Effectivement, le port du casque est obligatoire pour rouler en toute sécurité. Mais, vous pouvez compléter votre look de la tête aux pieds avec des équipements moto de grandes marques, comme les casques de moto, bottes moto ou chaussures motos, vêtements moto (combinaisons waterproof, pantalons, vestes moto, blousons moto, vêtements de pluie, sous-vêtements avec doublure thermique…), bagages et bagagerie (top-case, sac à dos…), genouillères, protection dorsale, mentonnière…

Les normes CE applicables aux EPI

Tout d’abord, la fabrication des équipements de sécurité répond à une nomenclature particulièrement stricte basée sur la directive 89-686. En effet, pour le cyclomoteur de 50 cm3, les EPI rentrent dans la catégorie 2. Ainsi, leurs pièces doivent subir des tests d’impact. En plus, ils doivent résister à tout type d’agression ou de dégradation (abrasion, perforation, éclatement, déchirement, intempéries).

D’ailleurs, les épaules, coudes, hanches et genoux doivent être renforcés et protégés. Ainsi, ces protections doivent incorporer une coque homologuée respectant de la norme 1621-1.

Par ailleurs, le casque fait partie de l’équipement obligatoire du motard ainsi que de son passager. Effectivement, un casque non attaché engendre la même sanction qu’un non-port de casque. Ainsi, vous pouvez risquer le retrait de 3 points de permis et une amende de 135 euros.

D’un autre côté, les conditions d’homologation du casque répondent à des normes différentes. Pour être homologué, votre casque doit ainsi afficher la norme NF ou E et des stickers rétro-réfléchissants.

Author: Juliana

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.